LUTTE CANARIENNE 

La lutte canarienne est une forme de lutte folklorique, originaire des îles Canaries, et est appelée Lucha Canaria.

 

Les combattants commencent au milieu d'un cercle de sable, appelé le terrain. Le but est de faire en sorte que l'adversaire touche le sable avec n'importe quelle partie du corps, à l'exception des pieds. Pour ce faire, ils utilisent différentes techniques appelées "astuces" afin de faire perdre l'équilibre à l'adversaire. Deux chutes sont nécessaires pour gagner un épisode. Un match se termine lorsque tous les membres d'une équipe ont été vaincus.

La lutte des Canaries provient de l'histoire des Guanches, les plus anciens indigènes connus des îles Canaries, avec un contact limité entre les îles, chaque île ayant élaboré des règles différentes.

 

En 1420, peu après la conquête espagnole, Alvar García de Santa María fut le premier à documenter la technique de combat, notamment le recours à des arbitres ou à un homme d'honneur. Seules certaines de ces premières règles ont survécu jusqu'aux temps modernes. Après la conquête, le sport est devenu partie intégrante du folklore des îles. Il n’ya que des réunions lors de fêtes ou de célébrations locales.

 

Les règles ont été écrites en 1872, ce qui en fait l'une des formes de lutte les plus anciennes. Dans les années 1940, plusieurs fédérations provinciales ont été formées, ce qui a conduit à la constitution de la Fédération espagnole de lutte en 1984. Puisqu'il faut un cercle de sable, la lutte se déroule généralement devant des tribunaux spéciaux et des rencontres importantes. en particulier entre les îles, elles sont télévisées par la télévision locale des Canaries.